Should I Stay or should I go ?

logo-plumes-aspho-4

 Vigogne en Goguette

Un beau matin de printemps, Miss Vigogne se met en selle
Son amie la cigogne l’a invitée à passer quelques jours sous son aile
Dans la chaleur de la journée, Vigogne s’élance le pied sûr
Descendand l’ubac des Andes en toute insouciance
Santiago, me voilà fredonne t elle, Hissons la voilure !
.
En chemin, elle rencontre Perette et son bûcheron de mari , sans méfiance
La coquette demande à celui ci d’attraper la vigogne et de lui tondre son poil fin
« Je vendrai ce poil au marché, le poil à édredon vaut bien la plume, c’est certain
je m’achèterai une nuisette vaporeuse avec l’argent récolté , je t’offrirai ….. »
La Vigogne, quelque peu assommée dans l’urgence, n’entend pas la suite.

VicOgne

.

Un peu plus tard, notre Vigogne plus légère et court vêtue, une vraie renaissance,
Reprend son périple en virevoltant dans l’air du soleil couchant en liesse.
La journée est avancée et la belle cherche un coin de douceur pour piquer un dodo
Elle demande conseil à un passant, un sacré voyageur avec sa maison sur le dos !
« Je ne puis t’aider » fait le Bernard l’hermite, se traînant avec paresse, sous le soleil qui cogne
Je ne connais point ta cigogne, je vais chez mon cousin, l’escargot de Bourgogne.

?

La bourgogne ? où est ce ? demande l’ingénue, curieuse, qui n’a plus sommeil
« Il faut prendre ce bateau. De l’autre côté de l’océan, c’est liberté et volupté » répond l’Hermite.
Bourgogne ou cigogne ? se demande la belle. Le doute m’habite.
Partir ou rester ? s’interroge t elle. La vie est ainsi faite qu’il faut faire des choix et les assumer.
Demain je me déciderai :partir  à la découverte de l’univers ou bien m’enraciner.

 

CicogneBERNARD

Source photo cigogneSource photo vigogne

Je tiens à remercier Jean de la Fontaine pour son renard et sa cigogne, Jean Anouihl pour son Bernard l’hermite,  Robert Desnos pour le lama, l’alpaga et la vigogne et Jérôme (de Carnetsparesseux pour son tamanoir en tapinois)

Les mots collectés par Asphodèle

Douceur, printemps, déserter, sommeil, chaleur, renaissance, air, bernard-l’hermite, édredon, paresse, plume, aile, volupté, insouciance, liberté, vaporeux, virevolter, cigogne, nuisette, ubac, univers, urgence.

.

Je n’ai pas mis déserter.

;

300 mots

61 réflexions au sujet de « Should I Stay or should I go ? »

  1. Ping : LES PLUMES 42 – LES TEXTES DE MARS 2015 ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. tu es le 3ème texte que j’arrive à lire (pourvu que ça dure 😉 et j’ai l’impression d’avoir commencé ma journée en Uchronie ! Warf ! Ou en Sartritude !!! 😀 Bises Val et bon week-end 🙂

  3. Second texte ce matin, seconde fable… La tienne me semble moins académique que chez Jacou , mais je vous trouve fortiche toutes les 2 !

    • Merci Marlaguette
      C’est étrange quand il y a deux noms d’animaux dans la collecte , je pense de suite à fable …
      Ton utilisation des deux animaux au sens figuré est magnifique …

  4. Félictations à toi et à tes collabo,là je voulais faire bref mais ça sonnait pas terrible alors je rajoute rateurs, ce qui donne, mais tu l’as sûrement compris, collaborateurs et non pas adeptes du ratage. Car aucun ratage dans ce texte, ni pire ratage ni piratage. Donc aucun Clash de ma part mëme si j’adore leur Should I stay or should I go. 😀

  5. Rooo je crois que mon comm est passé à la trappe!
    Je disais donc après un petit rappel de la chanson des Clash « if i go there Will be trouble ans if i Stay there Will be double » que les choix sont souvent difficiles mais c’est une expression de notre liberté. Et je concluais que lorsque l’on attendait le lendemain pour se décider, on était pas parti avec des rires😄😄😄
    Non mais! Je vais bien réussir à le poster ce commentaire!

    • Bravo tu as réussi 🙂
      En ce moment on se demande avec mon mari si on ne devrait pas partir de la région parisienne …
      Cette fable est presque un « réel »
      Bon dimanche …

  6. C’est assez fabuleux comme histoire ! je ne vais râler de me trouver nominé à côté des deux Jean et de Robert, mais je ne vois fichtre pas pourquoi 🙂 !
    Et encore moins « mon » tamanoir (sauf peut-être son vin de noix ?)

  7. On retombe en enfance avec ta fable, Valentyne 😉
    Bien inspirée, ma foi et qui rit samedi, dimanche rira aussi 😆
    La bonne version est un peu triste, on ne pleure pas sur la Bloguo !
    Bon dimanche et gros bisous

  8. Quel régal de lecture en ce dimanche matin ! j’ai découvert le Bernard l’hermite de Anouilh avec stupéfaction , comme quoi le monde est petit, si tu savais ! et ta fable de vigogne on ne peut plus appropriée, mais le court lui va si bien ! la fantaisie du printemps règne sur cette fable !

  9. Tout comme Jacou je pense que de la Fontaine n’aurait pas mieux fait 😉 Quel voyage pour ce bernard-l’hermite 😉
    Bravo Valentyne pour cette belle fable.
    Bisous
    Domi.

  10. Je repasse avec un outillage plus performant ! 😉 Sartritude était une erreur de l’iPhone, sûrement car je ne me souviens même plus pourquoi et quel était le mot initial !!! Bouh ! Sinon, le périple va être long pour ce bernard-l’hermite ! Et déménager est toujours une question délicate ! Pour moi qui en ait une trentaine à mon actif (de déménagements), la question ne se pose pas : quand il faut partir, qu’on le ressent comme une urgence, alors on s’envole !!! Mais je comprends aussi qu’il puisse y avoir des enjeux qui fassent réfléchir, sinon les enfants s’adaptent très vite à une nouvelle vie !!! Bises, Val ! Et pas de Sartritude à l’horizon… 😀

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s