Aujourd’hui « leçon à apprendre par coeur » – 7 mars

Cinquante nuances de Ray

.
Tous les matins, Ray part à l’école. Il longe le grand Canyon, s’enivre de cette couleur rouge qui a baigné son enfance.
Il traîne, il n’a pas appris la leçon qu’il devrait savoir par cœur.
Il a du mal avec l’Histoire, tous ces gens morts qui n’ont jamais vécu sur sa planète. Il a du mal avec la physique et Archimède, la poussée d’Archimède le laisse songeur : il ne s’imagine pas l’eau qui ruisselle. Quant à la gravitation, cela ne veut rien dire pour lui.
Et le pire, leçon de français et d’élocution …pourquoi parler et articuler alors qu’il maîtrise si bien la transmission de pensée ?
Ce n’est pas la faute de l’institutrice : au contraire, elle est attentive à bien faire et apporte à chacun un soutien personnalisé, aux fils des terriens comme aux autochtones. Avec des problèmes d’élocution, Ray a tendance à manger les C, les keu et les que.
Le poème lui plaît et danse dans tête mais comment prononcer tous ces mots pour lesquels sa langue n’est pas faite ? La maîtresse l’appelle et lui demande de réciter…
Sur son papier, il y a écrit :

Je crierai lors de la grande course
Je sortirai mon stylo à cancre
Je mélangerai mes craies, mes crayons
Je croulerai sous le miel des cruches
J’irai à l’école par dessus les volcans
Je cacherai vos cages et vos crimes

800px-Victoria_Crater,_Cape_Verde-Mars

Source photo

.

Ray se lève en classe. Ses compagnons le regardent prendre sa respiration et il se lance.

Je rirai à la grande Ourse
Je sortirai mon stylo à encre
Je mélangerai raies et rayons
Je roulerai dans le miel des ruches
J’irai comme Eole au dessus du volant
Je hâcherai vos âges et vos rimes

.

Ray a « oublié » les « que », les « keu » et les « C », la maîtresse sourit et apprécie, les copains écoutent attentivement.
Qu’importe les mots pourvu que l’image naisse !
Après la classe Ray les emmènera le long du Grand Canyon, ils chanteront et l’écho leur répondra. Les scolaires deviendront solaires, les cloques des loques, les claques des laques et les enfants riront au clair de terre ….

:

Texte écrit dans le cadre du jeu Agenda Ironique de Carnetsparesseux sur le thème : « Mars, il y a comme un écho »

;:

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 350 mots

3. éléments réels de la journée : KO

4. suivre la consigne de la date : OK