Le char d’Apollon

plumes2

Il y a quelques semaines, j’ai fait un rêve étrange, je retournais sur les bancs du collège (en troisième). Je revoyais mes copains qui avaient toujours 15 ans et moi j’en avais presque trente de plus.

Dans ce cours de français, il fallait écrire un poème avec les mots d’Asphodèle. Je n’avais pas fait le texte à ce moment là, j’avais une autre idée pour accommoder les mots, mais je m’étais notée l’idée dans un coin. « Imaginer ce que des collégiens écriraient sur ce tableau que j’aime beaucoup : Le char d’Apollon d’Odilon Redon »

charbleu

Je ne suis pas arrivée à mettre tous les mots dans le même poème (créneau m’a un peu bloquée ;-)). En voici deux :

Le char d’Apollon

.
Grimpez, grimpez, chevaux dans le ciel,
Escaladez montagnes et merveilles,
Montez par delà oeufs en neige et nuages moelleux
Gravissez en rythme, tout les quatre heureux.

La haut, dans le jardin d’Eden, un mer blanche
Pour tout horizon, du blanc et du bleu en avalanche,
Un rideau de soleil vous donnera la fièvre des sommets
Vous aveuglant et stoppant votre ravissement à peine né.

Alors vous chuterez
Vous dégringolerez
Vous tomberez
Vous vous écroulerez
Vous transcenderez la chute d’Apollon
Qui croyait pouvoir défier les lois de la nature.

.

.

Le char d’Apollon

;
Odilon, où vas tu chercher tes idées ?
Un char, des chevaux, le ciel ?
Personne ne t’a dit pour le père Noël ?
Il me fait de la peine ton Apollon, épuisé.

?

Même invisible, je devine sa fatigue, larvée
A diriger sa cavale indomptée et cabrée
Largue les amarres, lâche l’échelle
C’est la panne qui te guette, retour de manivelle.

.
.
Je t’aurais prévenu, ciel et chevaux c’est contre nature
Dans quel état j’erre, je voudrais une voiture
Que dis-je un monte-charge, au pire un ascenceur à bateau
Appollon, arrête ton char, tu rates ton créneau.

.

Les mots collectés par Asphodèle

Horizon, nature, ciel, échelle, fatigue, grimper, cabane, rideau, créneau, Éden*, montagne, étagère, fièvre, transcender, panne, épuiser, oeufs, cheval, ravissement, remontant, rythme.

.
Pauvre étagère si souvent contournée 😉
Je me rends compte à la fin que j’ai remplacé cabane par cavale, (la maîtresse me tapera-t-elle sur les doigts ? )

42 réflexions au sujet de « Le char d’Apollon »

  1. Non, la maîtresse ne tape pas sur les doigts… Pour le reste je suis sans voix et sans mots tellement ton imagination est riche… Aller faire des poèmes avec ces mots, faut dire qu’aider par Odilon …
    bises
    bonne année
    avec le sourire

    • Merci Lilou 🙂
      J’ai eu du mal avec créneau (après coup , je me suis dit que j’aurais pu situer l’action dans un château avec ces créneaux mais trop tard …)
      Bonne journée 🙂

  2. J’aime bien les deux car ils sont différents et j’admire ta belle imagination dès qu’il y a un cheval à portée de plume !!! hi hi !!! Et tu te défends bien aussi en poésie, tout est permis !!! Bisessss ma Jument préférée 😀

  3. barvo pour l exercice ,mais la prose et les rimes je prefere regarder le soir.un peu de vie reelle un peu de mythologie et un soupcon de modernite un epu d imagination.c est ta recette.

  4. J’attends un troisième texte… pour voir un gentil professeur correcteur s’énerver sur ces poèmes. Il saisirait son crayon, en aurait ras le pompon, et convoquerait les fifilles d’Apollon pour remettre les copies d’aplomb. Non, parce que si tes textes sont très bien, ceux de tes camarades le sont sans doute moins ;).

  5. Alors là, j’en reste baba ! Je n’aurais pas pensé que l’on pouvait faire un poème en regardant ce beau tableau. Enfin, perso (je parle comme un élève de troisième, je ne me sens pas capable de penser autrement ! 😀 ) je n’aurais pas su ! Et si maîtresse te tape sur les doigts, n’oublie pas de nous avertir ! Je ne sais pas encore ce qu’on fera, mais on la grondera très certainement ! 😀 encore bravo, bisous

  6. Hello Valentyne
    Et bien moi, je ne sais lequel est mon préféré de tes deux poèmes !
    Si peut-être le premier et j’ai une grosse envie d’œufs à la neige ce matin 😆
    Hé ! un nouveau créneau dans l’écriture ? La poésie ta va bien 😉
    Bon dimanche et gros bisous

  7. Ouah, quelle belle écriture et qui a bien évolué depuis l’époque où je te lisais, il y a un an je crois 🙂 Bravo ! 🙂 Et à ce que je vois, tu te lances dans le défi Aujourd’hui. J’ai hésité à le faire mais trop contraignant au final 🙂 Bon dimanche, bises

  8. Te donner la « peine » de faire deux poèmes aussi beaux, c’est simplement magnifique! Mais pour le mot « créneau » si je puis me permettre, tu pouvais l’utiliser dans son sens figuré ou expression « monter au créneau »( c.a.d. « accepter un défi », ou « engager un combat »), je le vois bien ici le mot « créneau »sur ton beau poème, avec tes cheveaux qui se débattent pour monter au ciel: (loin de moi une prétention, car un poème ça ne se corrige pas, le tien est beau comme il est.)
    Grimpez, grimpez, chevaux dans le ciel
    …..Montez au créneau…!

    Bonne journée Valentine!

  9. Pas de coup de règle sur les doigts, mais non, tu auras un bon point, quoique, l’idée était peut-être dépassée à 15 ans, et puis j’ai adoré les blancs en neige revisité, et j’ai une préférence pour le deuxième, qui pour le coup est à mourir de rire

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s