Aujourd’hui taper (3 janvier)

Aujourd’hui j’ai voulu taper une citation du jeudi sur mon ordi, j’ai fait une fausse manipulation et je me suis retrouvée avec un clavier qwerty :voici la citation disponible ce jeudi prochain 🙂
Quelques recherches plus tard mon clavier était redevenu normal 😉

Q W E R T Y U I OP
A S D F G H J K L ;
Z X C V B N M , .

A Z E R T Y U I O P
Q S D F G H J K L M
W X C V B N

À devient Q
Q devient À
Z devient W
M devient ;
W devient Z
´ devient M
La citation est celle ci : Ne vous abîmez pas les yeux à essayer de lire : elle sera en ligne jeudi prochain 😉

« Cette enfqnt vq ;e tuer « .
Dmun coup de rein, Gqbrielle smextirpe de son trqnsqtlqntiaue. qrrivée à lq hquteur des glqïeuls, elle qperçoit sq fille aui tient Florent pqr lq ;qin, et aui est déjà en trqin de tourner le coin de lq grqnge. En se dépêchqnt, en courqnt, Gqbrielle pourrqit lmqtteindre. En criqnt, elle pourrqit, peut-être lq forcer à se retourner. « ;qis pqs à revenir », çq, Gqbrielle nmq qucun doute. Elle soupire, déjà cql;ée : à auoi bon vouloir tenir un chevql contre son gré ? q force de lui serrer lq bride, il vq finir pqr ruer et vous jeter pqr terre, sq grqnd ;ère le lui qvqit qssew répété.

 

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : ok

2. pas plus de 100 mots : 240 mots (mais des mots copiés)

3. éléments réels de la journée : ok

4. suivre la consigne de la date : ok (je tape sur mon clavier et ça me va bien)

Publicités

Le char d’Apollon

plumes2

Il y a quelques semaines, j’ai fait un rêve étrange, je retournais sur les bancs du collège (en troisième). Je revoyais mes copains qui avaient toujours 15 ans et moi j’en avais presque trente de plus.

Dans ce cours de français, il fallait écrire un poème avec les mots d’Asphodèle. Je n’avais pas fait le texte à ce moment là, j’avais une autre idée pour accommoder les mots, mais je m’étais notée l’idée dans un coin. « Imaginer ce que des collégiens écriraient sur ce tableau que j’aime beaucoup : Le char d’Apollon d’Odilon Redon »

charbleu

Je ne suis pas arrivée à mettre tous les mots dans le même poème (créneau m’a un peu bloquée ;-)). En voici deux :

Le char d’Apollon

.
Grimpez, grimpez, chevaux dans le ciel,
Escaladez montagnes et merveilles,
Montez par delà oeufs en neige et nuages moelleux
Gravissez en rythme, tout les quatre heureux.

La haut, dans le jardin d’Eden, un mer blanche
Pour tout horizon, du blanc et du bleu en avalanche,
Un rideau de soleil vous donnera la fièvre des sommets
Vous aveuglant et stoppant votre ravissement à peine né.

Alors vous chuterez
Vous dégringolerez
Vous tomberez
Vous vous écroulerez
Vous transcenderez la chute d’Apollon
Qui croyait pouvoir défier les lois de la nature.

.

.

Le char d’Apollon

;
Odilon, où vas tu chercher tes idées ?
Un char, des chevaux, le ciel ?
Personne ne t’a dit pour le père Noël ?
Il me fait de la peine ton Apollon, épuisé.

?

Même invisible, je devine sa fatigue, larvée
A diriger sa cavale indomptée et cabrée
Largue les amarres, lâche l’échelle
C’est la panne qui te guette, retour de manivelle.

.
.
Je t’aurais prévenu, ciel et chevaux c’est contre nature
Dans quel état j’erre, je voudrais une voiture
Que dis-je un monte-charge, au pire un ascenceur à bateau
Appollon, arrête ton char, tu rates ton créneau.

.

Les mots collectés par Asphodèle

Horizon, nature, ciel, échelle, fatigue, grimper, cabane, rideau, créneau, Éden*, montagne, étagère, fièvre, transcender, panne, épuiser, oeufs, cheval, ravissement, remontant, rythme.

.
Pauvre étagère si souvent contournée 😉
Je me rends compte à la fin que j’ai remplacé cabane par cavale, (la maîtresse me tapera-t-elle sur les doigts ? )