Les cochons au paradis – Barbara Kingsolver

cvt_Les-cochons-au-paradis_6350
J’ai retrouvé avec plaisir Taylor Greer et sa fille adoptive Turtle (premier tome ici) qui a maintenant 6 ans. Taylor a un ami Jax, musicien, très amoureux et très sympathique (il manquait un peu de personnages masculins dans le premier tome).
Après un passage chez Oprah Winfrey (sic), Taylor apprend que l’adoption de Turtle est illégale au regard des lois Cherokee.Elle décide donc de prendre la fuite pour ne pas « rendre » Turtle à son peuple.
 .
Sur un ton léger et drôle , Barbara Kingsolver nous livre des réflexions intéressantes sur le rôle des parents et des grands parents (en comparant le mode de vie des cherokee, très communautaire,  et celui des familles américaines moyennes).
Taylor qui était forte et indestructible dans le premier tome se révèle fragile dans ce deuxième tome. Sa mère, Alice, prend plus de place.
Annawake, une jeune avocate Cherokee, essaie de « récupérer » Turtle pour qu’elle soit élevée selon les coutumes Cherokee. Devant l’attitude de Taylor, avec des discussions avec Jax, avec la mère de Taylor, et avec un viel indien répondant au nom de Cash Stillwater, elle évoluera tout en nous faisant partager sa passion et sa vision de la Nation Indienne.
 .
En conclusion : un livre à la fois dépaysant, drôle (pauvre Barbie rhabillée pour l’hiver) et instructif, même si on devine la fin assez vite. Une histoire  intéressante où j’ai beaucoup appris sur les coutumes Cherokee.
 ?
Un extrait ( p 102) qui explique le titre :
 ?
Jax prend appui sur un coude et se met à lui montrer des constellations : La Grande Ourse, qu’Annawake connaît depuis qu’elle a appris à marcher, et les Pléiades.
–  Les quoi?
– Pléiades. Les sept sœurs.
Elle avale une longue gorgée de bière et grimace en direction du ciel. « Vous autres, vous devez avoir de meilleurs yeux que nous. En Cherokee, il n’y en a que six. Les six mauvais garçons. Anitsutsa.
–  Anitsutsa ?
–  Oui. Ou disihgwa, les cochons. Les six cochons au paradis.
– Désolé, mais vous me faites marcher.
– Pas du tout. C’est l’histoire de six garçons qui ne voulaient pas faire leur travail. Ils refusaient de récolter le maïs, de réparer le toit de leur mère, de s’occuper des préparatifs des cérémonies – il y a toujours des choses à faire pour les cérémonies, ramasser du bois, réparer les abris, des choses comme ça. Ils n’avaient pas l’esprit communautaire, si vous voulez.
–  Alors ils ont été changés en cochon.
– Attendez, ne brûlez pas les étapes. C’est eux qui se sont changés en cochons. Vous comprenez, la seule chose qui les intéressait, c’était de jouer à la balle et de s’amuser. Toute la journée. Alors les mères en ont eu assez. Un jour, elles se sont réunies et elles ont rassemblé toutes leurs balles de sgwalesdi. Ce sont des balles de cuir grosses comme ça. Annawake soulève un abricot vert.  Avec du poil à l’intérieur. animal ou humain, je ne sais pas trop. ils ont mis les balles dans une marmite et les ont fait cuire.
– Miam, Miam, fait Jax.
Elle jette l’abricot, en faisant attention de ne rien viser. « Bien, les garçons rentrent donc pour déjeuner après avoir joué toute la matinée, et leurs mères leur disent : « Voici votre soupe!  » et elles versent les vieilles balles cuites toutes trempées dans leurs assiettes. Les garçons se mettent en colère. » C’est tout juste bon pour des cochons » , et ils s’en retournent au lieu de cérémonie, et se mettent à courir autour du terrain de jeux, en demandant aux esprits de les écouter, leur criant que leurs mères les traitent comme des cochons. Et les esprits les ont écoutés, je suppose. Ils se sont sans doute dit : « une mère sait ce qu’il faut » , et ils ont changé les garçons en cochons. Ils ont continué à courir de plus en plus vite jusqu’à ne plus être que des ombres. Puis leurs petits sabots ont quitté le sol, ils sont montés au ciel et ils y sont toujours.
 .
challengeusa challenge romancieres americaines challenge-contrainte CHALLENGE-animaux
Publicités

7 réflexions au sujet de « Les cochons au paradis – Barbara Kingsolver »

    • Coucou Philippe
      Ton commentaire m’a fait rire 🙂
      Je n’y crois pas trop au paradis 🙂
      Je commence une 2ème lecture pour ton challenge ( pas sûre d’avoir le temps pour un billet 🙂
      Bises 🙂

    • Coucou Edualc 🙂
      Oui j’avais beaucoup apprécié le premier opus 🙂
      Un livre tendre à nouveau …
      Bizarrement Turtle parle un peu dans ce livre mais a moins de « présence » que dans le premier tome.
      Bonne fin d’année à toi aussi 🙂

  1. Ping : Le challenge USA revient | 22h05 rue des Dames

Répondre à Nadine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s