Le ciel de Bay City – Catherine Mavrikakis

BAYCITY

LC avec Karine :). Son billet est ici 

Amy Duchesnay est né dans le Michigan en 1961. Elle devrait s’appeler Amy Rosenberg. Mais sa mère a changé de nom car elle a été adoptée en France dans les années 40 par des paysans normands, les Duchesnay. Toute la famille de Denise, la mère d’Amy, a été exterminée dans les camps de concentrations nazis. Seules Denise et Babette, sa soeur, ont survécu, puis émigré aux Etats Unis dans les années 50.
A la maison, personne ne parle jamais de l’Holocauste mais toutes les nuits, Amy , 17 ans, revit ces moments dont personne ne lui a parlé, parle à sa soeur aînée décédée à la naissance (aux Etats-Unis), parle également à ses grands parents décédés à Auschwitz.
Le jour, elle est une ado presque normale, écoute le sulfureux Alice Cooper chanter « Welcome To my Nightmare », travaille au K-Mart, fait l’amour dans la voiture de ses petits amis. Elle espère aller un jour à l’université pour fuir la petite maison étriquée de son oncle et de sa tante. La nuit , elle revit le massacre d’innocents, les juifs pendant la guerre mais aussi les indiens d’Amérique exterminés bien avant sa naissance.

Ce livre est une claque ! Il alterne des périodes où Amy a 17 ans, ses tendances suicidaires, puis 20 ans plus tard. J’ai beaucoup aimé cette alternance passé-présent qui permet de  » s’aérer » entre deux passages très morbides  et aussi de voir qu’Amy va s’en sortir, avoir une fille Heaven qu’elle adore, …et devenir pilote d’avion pour rejoindre ce ciel qu’elle maudit tant….
Né un 4 juillet 1961, le jour de la fête nationale américaine,  la vie d’Amy prendra un tournant début juillet 1979…..quelques jours avant sa majorité…et le jour de cette même fête.
Un périple l’emmènera en Inde puis dix ans après en « visite » à Auschwitz pour essayer de comprendre ….

.
En conclusion : Ce livre est une claque ! je l’ai déjà dit non ?
Une claque à lire. Je me demande dans quelle mesure ce livre est autobiographique : Catherine Mavrikakis est née à Chicago en 1961, d’un père grec et d’une mère française.

.
Un extrait (p 37)

.
Dans le ciel mauve de Bay City, il arrive que retombent les fumées grises d’Auschwitz, des camps désaffectés bien loin là-bas, de l’autre côté de l’océan, des camps dont ma mère et ma tante ne cessent de parler dans une langue apeurée que je ne réussis pas toujours à comprendre mais dont je sais la couleur cendrée. Au-dessus de nos têtes, les cadavres planent, les esprits voltigent et mêlent leurs corps éthérés, souffrants, hargneux aux gaz toxiques et chauds des usines essoufflées du Michigan. Il m’arrive de voir dans le ciel mauve la violence des temps guerriers, maudits. Ma mère et ma tante chuchotent. L’une dit à l’autre de se taire, de ne rien craindre. Ces deux là tentent d’oublier ce à quoi elles ont échappé, leur conversion au catholicisme, les multiples cachettes pendant la guerre, les secrets bien gardés dans une bigoterie minutieusement et authentiquement chrétienne ou dans la fierté républicaine. Loin des furies de l’Europe, des années après la terreur, l’horreur, le ciel de Bay City charrie encore quelque cadavres. Pour ces deux femmes, il reste gros d’un passé terrifiant, archaïque, cruel. Dans les mots de ma tante et de ma mère, l’Europe éclate tous les jours de son histoire insensée. Dans les mots des deux soeurs, mille secrets sont celés et la mort de leurs parents, partis en fumée, est inscrite. Pour ma mère et ma tante, il faut préférer le ciel de l’Amérique gonflé de son futur vide à tous les cieux du monde. Je devrais être heureuse d’être née là, sous ce ciel si mauve.

Billet enthousiaste chez Yueyin

challenge LittFrancophone

Challenge francophone de Denis (Les livres de C Mavrikakis sont publiés au Québec et Elle enseigne la littérature à l’université de Montréal)

Challenge « lire sous la contrainte » chez Philippe avec la contrainte suivante « Nom propre de lieu »challenge-contrainte

Challenge à Tout prix chez Asphodèle : Grand prix du livre de Montréal (2008).

logo-challenge-c3a0-tous-prix

Publicités

12 réflexions au sujet de « Le ciel de Bay City – Catherine Mavrikakis »

  1. Je ne connais pas, mais, d’après ce que tu en dis, ce livre pourrait me plaire.
    Merci pour cette nouvelle participation à mon challenge qui se termine dimanche. Je cherche un nouveau thème, ça devient difficile.
    Bonne fin de soirée.

  2. Je ne l’ai pas lu… mais je crois que tout écrivain met un peu de soi dans ses livres…
    Une claque ? Alors je vais éviter de le lire tout de suite, mais qui sait, peut-être un peu plus tard. 🙂
    Passe une douce journée Valentyne.

  3. Je connais cette auteure de nom et il me semble qu’elle est grecque mais cela n’empêche pas d’être juif, il n’y a pas que des orthodoxes en Grèce ! Ben si c’est une claque, je le note d’autant que les passages que tu as choisis sont très beaux …

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s