Abraham le poivrot – Angel Wagenstein

Il était aussi connu sous le nom de Manouche la Clarinette, ce qui ne lui rendait guère justice puisque, outre la clarinette, il jouait divinement de tous les instruments et que s’agissant de musique, il n’existait pour lui aucun domaine inaccessible. Cela restait vrai du classique, par exemple d’Amadeus Mozart et de sa petite musique de nuit que Manouche Aliev enrichissait généreusement d’acrobatiques variations tziganes jusqu’à la transformer en grande musique de minuit.
Manouche était un véritable tablent, plein de grandeur et de furie. Dans les moments de suprême inspiration passaient dans ses yeux les lueurs de feux de camp tziganes, les crinières de chevaux au galop et les démons qui incendiaient ses veines brûlaient comme raki de Karlovo trois fois bouilli pour inonder les âmes de l’éclat des étoiles.

,

Abraham le poivrot – Angel Wagenstein 

k

.

Sur une idée de Chiffonnette

citation

Publicités

2 réflexions au sujet de « Abraham le poivrot – Angel Wagenstein »

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s