Les deux ménestriers – Jean Richepin

jeudi-poesie

Allez chez Asphodèle lire les trouvailles des autres participants 😉

Aujourd’hui, une chanson interprétée par Edith Piaf avec des paroles de Jean Richepin (Soène nous présente aussi ici un poème beaucoup plus gai ;-))

Je ne connaissais pas le terme « ménétrier » , mais le synonyme  « ménestrel » oui 🙂

Une photo de Zingaro s’imposait

zingaro

Sur de noirs chevaux sans mors,
Sans selle et sans étriers,
Par le royaume des morts
Vont deux blancs ménétriers.

Ils vont un galop d’enfer,
Tout en raclant leurs crincrins
Avec des archets de fer
Ayant des cheveux pour crins.

Au fracas des durs sabots,
Au rire des violons,
Les morts sortent des tombeaux !
Hop ! Dansons ! Cabriolons !

Et les trépassés, joyeux,
Suivent par bonds essoufflant
Avec une flamme aux yeux,
Rouge dans leurs crânes blancs.

Soudain les chevaux sans mors,
Sans selle et sans étriers,
Font halte et voici qu’aux morts
Parlent les ménétriers.

Le premier dit d’une voix
Sonnant comme un tympanon :
« Voulez-vous vivre deux fois ?
Venez ! la Vie est mon nom. »

Et tous, même les plus gueux,
Qui de rien n’avaient joui,
Tous, dans un élan fougueux,
Les morts ont répondu : « Oui ! »

Alors l’autre, d’une voix
Qui soupirait comme un cor,
Leur dit : « Pour vivre deux fois
Il vous faut aimer encore.

« Aimez donc ! Enlacez-vous ;
Venez, l’Amour est mon nom. »
Mais tous, même les plus fous,
Les morts ont répondu : « Non ! »

Tous, de leurs doigts décharnés,
Montrant leurs cœurs en lambeaux,
Avec des cris de damnés,
Sont rentrés dans leurs tombeaux.

Et les blancs ménétriers
Sur leurs noirs chevaux sans mors,
Sans selle et sans étriers,
Ont laissé dormir les morts.

Publicités

16 réflexions au sujet de « Les deux ménestriers – Jean Richepin »

  1. Je ne connaissais ni le poème ni la chanson de Piaf. Richesse de notre patrimoine intérêt de cette rubrique. Merci Val, et merci Aspho.
    P.S.Je suis dans L’arbre aux haricots, grimpé au tiers pour l’instant. A bientôt.

  2. Je ne connaissais pas mais il faut dire que je ne connais pas grand-chose en matière de poésie.
    Piaf, par contre, j’aime mais ne connais pas cette chanson.
    Merci pour la découverte.
    Bonne journée.

  3. Ping : La poésie du jeudi avec Albert Samain | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  4. Joli choix Val, je ne connaissais pas non plus, même la chanson et pourtant Piaf j’ai écouté pas mal, comme quoi ! Ce n’est pas d’une folle gaieté, certes, mais c’est d’une beauté saisissante ! Bises 😉

  5. Ping : La poésie du jeudi avec Marceline Desbordes-Valmore | Les mots de la fin

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s