Cavalerie du rêve – Jean Joubert

jeudi-poesie

Allez chez Asphodèle lire les trouvailles des autres participants 😉

 

Lorsqu’ils s’éveillent et s’arrachent
de la caverne des brouillards,
les mots s’élancent
non pas comme un troupeau
qui coule aveuglément
vers la pâture familière
mais comme une ruée de chevaux éperdus,
cavalerie du rêve,
fendant le jour
avec un souffle de tempête
Poitrails fumants, crinières déployées,
sabots de feu,
Ils narguent l’horizon,
laissant sur nos sentiers
des traces péremptoires.
.
Vers quel pays sauvage,
quelle terre inconnue
vont-ils porter la flamme,
pour dire quoi,
Quel messages tirés des gouffres
et déployés enfin,
Brûlants dans la lumière.

J Joubert – L’alphabet des ombres