Romance somnambule – Federico Garcia Lorca.

jeudi-poesie

Allez chez Asphodèle lire les trouvailles des autres participants 😉

Vert c’est vert que je te veux.
Vert le vent. Verts les rameaux.
Nacelle voguant sur l’eau
Cheval par les monts rocheux.
La taille drapée de noir
Au balcon rêvant du soir
Chair verte et vert le cheveu
D’argent froid elle a les yeux.
Vert c’est vert que je te veux.
Sous une lune gitane
Vers elle vont les regards
Vers elle qui ne peut voir.
*
Vert c’est vert que je te veux.
D’amples étoiles de givre
Le poisson de nuit dirigent
Traçant de l’aube la piste.
Le figuier frotte sa brise
Au crin dur de ses ramages.
La montagne chat sauvage
Hérisse pointes d’agaves.
Qui viendra ? De quel côté…?
Elle a son balcon restée
Chaire verte et le cheveu vert
Rêve amère de la mer.

Extrait de « Romance somnambule » tiré du recueil Ramancera Gitan, traduit par Alice Becker-Ho et publié aux éditions Willim Blake & Co.