Dark Horse – Craig Johnson

Je pris mon inspiration et contemplai les tourbillons des hautes herbes dans les prés. On aurait dit que quelqu’un les caressait aussi doucement que j’avais caressé les chevaux.
– Rien de tout cela ne me paraît convaincant, et ça m’inquiète.
Le bai tendit son museau et renifla mon haleine, ce qui me fit rire :
– Ils sont à Hershel.
Henry me rejoignit et rendit à Vic sa lampe-torche.
– Quoi ?
Je repoussai doucement la tête du bai.
– Ces chevaux doivent appartenir à Hershel – ils veulent toujours t’identifier en reniflant ton haleine.
– VTI.
Je lui lançai un coup d’oeil – un Vieux Truc Indien.

.

Dark Horse – Craig Johnson

,

Sur une idée de Chiffonnette

citation

En sortant de l’école – Jacques Prévert

jeudi-poesie

Allez chez Asphodèle lire les trouvailles des autres participants 😉

Aujourd’hui, je vous propose une vidéo : (un film d’animation réalisé par Lila Peuscet et Interprété par Renan Luce)

prevert

clic ici pour monter dans le train 

Il y a également la version avec Yves Montand

et pour ceux qui préfère lire le texte, le voici :

En sortant de l’école
Nous avons rencontré
Un grand chemin de fer
Qui nous a emmené
Tout autour de la terre
Dans un wagon doré
Tout autour de la terre
Nous avons rencontré
La mer qui se promenait
Avec tous ses coquillages
Ses îles parfumées
Et puis ses beaux naufrages
Et ses saumons fumés
Au-dessus de la mer
Nous avons rencontré
La lune et les étoiles
Sur un bateau à voiles
Partant pour le Japon
Et les trois mousquetaires
Des cinq doigts de la main
Tournant la manivelle
D’un petit sous-marin
Plongeant au fond des mers
Pour chercher des oursins
Revenant sur la terre
Nous avons rencontré
Sur la voie de chemin d’fer
Une maison qui fuyait
Fuyait tout autour de la terre
Fuyait tout autour de la mer
Fuyait devant l’hiver
Qui voulait l’attraper
Et nous sur notre chemin d’fer
On s’est mis à rouler
Rouler derrière l’hiver
Et on l’a écrasé
Et la maison s’est arrêté
Et le printemps nous a salué
C’était lui le garde barrière
Il nous a bien remercié
Et toutes les fleurs
De toute la terre
Soudain se sont mises à pousser
Pousser à tord et à travers
Sur la voie de chemin d’fer
Qui ne voulait plus avancer
De peur de les abîmer
Alors on est revenu à pied
A pied tout autour de la terre
A pied tout autour de la mer
Tout autour du soleil
De la lune et des étoiles
A pied à cheval en voiture
Et en bateau à voile