Pablo Neruda – La centaine d’amour – 29

jeudi-poesie

Allez chez Asphodèle lire les trouvailles des autres participants 😉

;

Tu arrives du Sud avec ses maisons pauvres,

dures régions du froid, du tremblement de terre

qui, même quand leurs dieux roulèrent dans la mort,

ont donné la leçon de la vie dans la glaise.

;

Tu es un poulain de glaise noire, un baiser

de boue sombre, amour, coquelicot de glaise,

ramier du crépuscule éployé sur les routes,

tirelire à chagrin de notre pauvre enfance.

;

Fille, tu as conservé ton coeur de pauvresse

et tes pieds de pauvresse habitués aux cailloux,

ta bouche qui n’eut pas toujours du pain ou délice.

;

Tu es du pauvre Sud, d’où est venue mon âme :

dans ton ciel ta mère lave toujours du linge

avec la mienne. Amie ainsi je t’ai choisie.

Publicités

22 réflexions au sujet de « Pablo Neruda – La centaine d’amour – 29 »

  1. J’aime Neruda comme je te disais ! Je l’ai lu en français et en espagnol à une époque, j’ai El Canto General dans mes étagères et Résidence sur la Terre. J’aime à piocher dedans régulièrement ! Souvent l’extrême Sud et l’extrême Nord d’un pays concentrent toute la pauvreté dudit pays…
    Bises et bonne journée Valounette ! 🙂

  2. Bien dit, bien vu, ces Sud si pauvres.
    Valentyne, j’ai du mal avec la poésie étrangère et traduite 😳
    Et demain, je mets mes souliers vernis 😉
    Gros bisous

  3. Le Sud n’évoque pas toujours la chaleur et la douceur de vivre. Il peut se faire extrême dans le dénuement et la détresse. Un petit clin d’œil à ‘mon’ Tro Breiz avec l’empreinte de glaise.

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s