Vacances pour la jument verte

A bientôt : reprise des activités prévue vers le 14 février  😉

raoul-aigle-cheval

Publicités

Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

DESFLEURSPOURALGERNON
Charlie Gordon a 34 ans et un QI de 68. Il est handicapé mental mais arrive à vivre en autonomie : il travaille dans une boulangerie, où il fait le ménage et de petites livraisons.
Il a envie de progresser et se porte volontaire pour une expérience scientifique dans un laboratoire. Comme Algernon, la souris, il va être opéré pour devenir comme il dit « plus intelligent ». Les docteurs Nemur et Strauss lui demandent de tenir son journal où il consigne toutes ses émotions.


Voici un des premiers extraits de son journal

« Et les dix otres fois que nous avons recomancé Algernon a gagné a chaque cou pasque je trouvez pas le bones rais pour allé jusqu’a l’ARRIVEE. Ca m’a pas vecsé pasque j’ai regardé Algernon et j’ai apri a allé jusqu’au bou du birinte mème si ca me prant lontan.
Je savez pas que les souris été aussi un télijente. »

Après l’opération et l’injection d’hormones, Charlie devient peu à peu plus intelligent et nous explique (dans un langage de plus en plus élaboré et avec de moins en moins de fautes) tout ce qui lui arrive : une plus grande maturité intellectuelle mais des émotions parfois d’un garçon de huit ans.

;
« Je ne sais donc toujours pas ce qu’est un Q.I. et tout le monde en donne une définition différente. Le mien est d’environ 100 actuellement et il va bientôt dépasser 150 mais il faut encore qu’ils m’emplissent avec quelque chose, comme le verre à mesurer. Je n’ai rien voulu dire mais je ne vois pas, s’ils ne savent pas ce que c’est ni où c’est, comment ils peuvent savoir combien on en a. »

,

Au fur et à mesure de son évolution, il prend conscience d’une foule de choses : les « amis » qu’il croyait avoir à la boulangerie, se moquaient en fait de lui, les docteurs du laboratoire ne le considéraient pas, avant son opération, comme un être humain mais plus comme un cobaye….Des moments d’intenses émotions, beaucoup de tristesse mais aussi des passages gais où Charlie se montre à la fois révolté et facétieux :

;
La foule sortit de la salle de bal et se répandit dans les couloirs, tandis qu’ Algernon, galopant sur la moquette marron du hall, les faisait drôlement courir. Sous les tables Louis XIV, autour des palmiers en pots, grimpant les escaliers, prenant les tournants, dégringolant les escaliers dans le grand hall, ameutant d’autres gens au passage. Les voir tous courir de droite et de gauche dans le hall, à la poursuite d’une souris blanche plus intelligente que beaucoup d’entre eux, était le spectacle le plus drôle qu’on ait vu depuis longtemps.

,

Charlie tombe amoureux de son ancienne institutrice Alice, qui le suivait au centre d’apprentissage des adultes handicapés mentaux.

,
Mais avec la liberté naissait un chagrin. Je désirais l’aimer [et] fonder un foyer.
Maintenant c’est impossible. Je suis aussi loin d’Alice avec mon Q.I. de 185, que je l’étais quand j’avais un Q.I. de 70. Et cette fois-ci, nous le savons tous les deux.

,
En l’espace de quelques mois, Charlie essaie de comprendre son passé , des souvenirs lui reviennent de sa vie d’enfant auprès de sa mère, de son père et de sa petite soeur Norma. Entre deux mondes, il nous fait part de ces réflexions toujours justes et bien illustrées.

,
20 mai. […] Mon intelligence a causé un fossé entre moi et tous ceux que je connaissais et que j’aimais, et j’ai été chassé de la boulangerie. Je suis maintenant plus seul que jamais auparavant. Je me demande ce qui se passerait si on remettait Algernon dans la grande cage avec quelques unes des autres souris. Est-ce qu’elles la traiteraient en ennemi ?

,
En conclusion : un grand roman, tout à tour triste, révoltant et drôle
Un roman qui me réconcilie aussi un peu avec mes parents et  mon frère aîné, (aujourd ‘hui décédé), parce que Charlie c’est aussi lui.

,

Le billet de Claudia Lucia et celui de Cécile qui participe à cette LC (que je rajoute bientôt)

;
lu dans le cadre des challenges Anticipation organisé par Julie

challengeanticipation

Challenge « romans cultes » de Métaphore

challenge-romans-cultes
Challenge « Mois américain » organisé par Noctenbule

CHALLENGEmoisamericain

Celui de Bianca « les 100 Livres à lire au moins une fois »

challenge-des-100-livres-chez-bianca

et « Challenge à tous prix » d’Asphodèle « prix Nebula du meilleur roman en 1966 »

logo-challenge-c3a0-tous-prix