Henri Bauchau – Chemin des sources

jeudi-poesie

Allez chez Asphodèle lire les trouvailles des autres participants 😉

Chemin des sources – Henri Bauchau

Les dentelles passaient sous ta jupe de bise, petite fille
???au goût de foin, petite fille au goût d’église
Sur une grande échelle grise, aimant à respirer les signes
???graves des remises
C
Les juments remuaient la paille de litières, les nuits d’été,
….où soupiraient les tours d’église, où se penchait la tour
….de Pise sur de grands lits de foin coupé
Quand l’étalon frappait dans les stalles sonores…
c
Et voici tes pieds nus, tes longs cheveux épars – ô l’habile
;;; à manier les lents rideaux d’enfance – ma soeur au goût
,,,,de mains sauvages, par les corridors aux chambres du passé
Portant la bougie blanche et le panier de pommes.
c
Fille qui devint femme entre les mains de hommes, porta
???la robe des étangs, la robe noire de la lune et , songeuse,
??? écoutait monter du puits la voix
D’un aiglon qui criait appelant le soleil.
b
Vint l’austère finesse de l’eau fraîche puisée à de très
???hautes chaînes. Vint la vague où pointait, indécise,
???l’écume.
Et les yeux, les yeux bleus très anciens qu’on retrouve.

CHALLENGEBELGE

Une participation pour le mois Belge organisé par Denis du Blog Bonheur de lire

Henri Bauchau est un poète, dramaturge et romancier belge

23 réflexions au sujet de « Henri Bauchau – Chemin des sources »

  1. Ping : Mon rêve familier de Paul Verlaine | Les lectures d'Asphodèle, et les humeurs…

  2. Très beau texte. « Où se penchait la tour de Pise sur des grand lits de foin coupé », quelle belle image. Je n’ai lu que deux romans de Bauchau d’où l’intérêt de ces intermèdes en poésie. A bientôt.

    • Pour ce poème mon passage préféré est « Et voici tes pieds nus, tes longs cheveux épars – ô l’habile… à manier les lents rideaux d’enfance »
      Quels livres as tu lu de l’auteur ? 😉
      A bientôt Edualc 😉

  3. Je ne connaissais pas la poésie de Bauchau. Les images et tournures de phrases qui reviennent créent un texte étrange et lancinant, à l’image de la vague. Très joli !

    • J’ai hésité longtemps entre ce poème et un autre de l’auteur qui s’intitule « Mélopée Viking » et qui évoque les « chevaux de la mer » …la mer semble être un sujet qui lui tenait à coeur
      Bonne journée Lili 😉

  4. Je connais Bauchau de nom, je ne l’ai pas encore lu mais ce poème me touche beaucoup, il est magnifique ! Et tu as encore trouvé une jument à caser, bravissimo !!! 😆 « Quand l’étalon frappait dans les stalles sonores… » ça a dû te parler ! 😉

  5. De découvertes en découvertes!! Vraiment l’idée d’Asphodèle est superbe car le jeudi est un jour instructif et beau! Ce monsieur Belge ,donc, a des images fantastiques! Merci à toi et bon après midi.

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s