Les lunettes de John Lennon – Armel Job

LUNETTEJL

J’ai pris ce livre au rayon « grands ados » de ma bibliothèque municipale et j’ai été agréablement surprise. Le début est drôle, le jeune héros est scolarisé dans un lycée géré par des jésuites, « Saint Boniface ». Les élèves sont plutôt irrévérencieux. Julius se fait renvoyer pour un motif que je ne citerai pas pour laisser le plaisir de la découverte. Il rentre chez lui et là surprise aussi (et large sourire de ma part). J’ai suivi ensuite avec un certain plaisir les aventures de Julius dans son début de vie active. Les personnages sont nombreux : Il y a la mère de Julius (une ancienne miraculée), le père (à l’origine des fameuses lunettes). Julius rencontre Charlotte. Charlotte est amoureuse de François qui est à l’origine du renvoi de Julius. La jeune soeur de Julius est « différente » (trisomique?) et apporte fraîcheur et ingénuité. Des quiproquos s’enchaînent…….

,
En conclusion : J’ai bien aimé suivre ces jeunes adultes….un peu paumés quand même mais finalement pas plus que les adultes ….Le début est très drôle.  Le seul bémol que je ferai est que la fin ne m’a pas trop plu (mais tout est affaire de goût…)

b
un petit extrait : 

,

Jean-François choqua son demi de Duvel contre celui de Zimmermann. L’autre prolongea le geste transversalement jusqu’à hauteur de Charlotte. Elle esquissa une moue surprise et porta son verre de Spa à sa rencontre.
– Les préjugés les plus stupides sont les mieux établis, mon cher Jean-François ! Les femmes, par exemple. Les femmes ne sont belles qu’à Paris, à Rome, à Vienne à la rigueur – où elles ressemblent toutes à Romy Schneider. Quelle sottises ! Nous avons un flagrant démenti de ces inepties devant les yeux !
Son oeil d’un bleu déteint essaya de pétiller. Il inclina la tête avec une onctuosité jésuitique qui devait lui rester de Saint-Boniface et se reput de Charlotte depuis la racine des cheveux jusqu’aux hanches. Le reste, grâce à Dieu, disparaissait sous le table ovale du buffet de la gare, où ils attendaient le train de dix-sept heures vingt-trois.
Les oreilles de Charlotte flambèrent. Elle posa son eau, se replia contre le dossier de sa chaise et fit disparaître sa poitrine dans ses bras croisés. Elle pensa « Quel con ce type !  » et avec la mine niaisement confuse que réclamait son compliment à la graisse d’oie, elle déclara :
– Eh bien,je vois que la galanterie austro-hongroise se visite toujours !
– Je me ferais un plaisir de vous servir de guide, chère mademoiselle Charlotte.
– Merci j’ai peu de goût pour l’archéologie.
– oh ça, oh ça!
Zimmermann gloussa à l’adresse de Jean François, comme s’il se retournait, amusé vers le maître d’une pouliche qui aurait bronché sous sa caresse. Jean-François répondit par un sourire de propriétaire. Toutefois, il vit bien que Charlotte n’appréciait guère leur aparté viril et il ramena Zimmermann vers un sujet moins scabreux.

Lu dans le cadre du Challenge « Lire sous la contrainte »  de Philippe où la contrainte ce mois ci est « Nom de famille »

challenge-contrainte

et lecture qui rentre dans le cadre du mois Belge organisé par Denis 

CHALLENGEBELGE

challenge LittFrancophone

Publicités

12 réflexions au sujet de « Les lunettes de John Lennon – Armel Job »

    • Coucou Cériat
      oui c’était un livre très plaisant (assez pour prendre un autre livre du même auteur à la bibli … »Tu ne jugeras point » est le titre ……et là c’était encore mieux ….je vais faire le billet bientôt ;-))
      bises 😉

    • Coucou Zazimuth 😉
      Bonne année à toi aussi 😉 moi c’est pareil j’y pense 2 / 3 jours et puis j’oublie les voeux 😉 Je suis passé chez toi hier voir tes jolies cartes en « kirigami » (c’est le bon terme j’espère…)
      Bisesss

    • Bonsoir Cécile
      Ce tire là est très bien et « tu ne jugeras point » que j’ai fini de lire il y a peu est encore mieux 😉
      Du coup je note « loin des mosquées » que tu cites 😉

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s