Je suis venue vous dire que je m’en vais

 olivia-desir-histoire

 Et vos larmes ne pourront rien y changer ………..

Mais non, je ne ferme pas mon blog. Je vous explique. Mais attention, ceci est une confidence et je vous demande de n’en parler à personne :  En novembre je me suis inscrite à un truc de dingues : Le Nanowrimo. Il s’agit d’écrire : un roman ou de nouvelles sur le même thème, le tout en 50 000 mots et 30 jours (ce qui fait tout de même une moyenne de 1666 mots quotidiens)

Comme j’aime les chiffres ronds, je me suis dit que j’allais écrire 2000 mots par jour (cela me permet d’avoir aussi cinq jours « jokers » sans écriture). J’ai une idée de roman dans ma tête depuis deux ans et je ne m’y mets pas. Là c’est l’occasion qui fait la larronne.

Moi qui suis d’habitude très désorganisée, sur octobre, j’ai pris de l’avance ; pas sur l’écriture du nano non, il ne faut pas commencer avant le premier novembre mais sur le plan : j’ai recensé 25 chapitres, j’ai gribouillé des fiches personnages (car le plus dur pour moi c’est de ne pas perdre le fil et j’ai tendance à inventer un personnage à chaque page) : il y aura donc 10 personnages dont un cheval qui n’a pas encore de nom, une jeune fille de vingt ans et un inspecteur de police, Mr Capitole.

Pour me concentrer sur le Nano, je ne participerai pas aux ateliers d’écriture  en novembre.

J’ai fait le ménage dans tous les coins du blog , programmé quatre citations du jeudi, programmé mon billet de lecture commune avec Eeguab « la cloche de détresse » de Sylvia Plath  pour le 31/10, j’ai pratiquement fini mes billets de novembre (LC organisée par Denis autour de Camus le 7/11, la LC de la Conjuration des imbéciles de JK Toole avec Noctenbule le 15/11, le billet du 1/12 sur le titre «  Comme la Grenouille sur son nénuphar » de Tom Robbins  toujours avec Noctenbule)

Hier soir, j’étais donc dans les starting-blog, fin prête et tutti quanti quand je me suis rendue compte qu’il me manquait quelque chose d’absolument indispensable pour commencer à écrire (en plus de l’oreiller que j’ai installé sur ma chaise de bureau pour ne pas avoir mal au dos, de la plume d’oie que j’ai taillée exprès pour avoir une écriture magnifique et  de ma réserve de barres de céréales) .

 Il me manquait une mascotte, une sorte de doudou qui me soutiendrait lors de ce marathon. J’ai donc réfléchi toute la nuit. J’ai rassemblé en congrès tous les Playmobils de la maison (ils m’aident beaucoup lors des séances de brainstorming). Là, les propositions ont fusé : une jument en mascotte ? Non trop prévisible, un taureau ? Cela m’a paru une bonne idée (j’ai fait aussi la provision de Red bull de quoi tenir un siège)

Et soudain, j’ai eu une illumination : il me fallait à la fois un animal international (parce que le nano c’est dans plein de pays), un animal sympathique et un animal avec lequel faire un joli acronyme en rapport avec le Nano. Et là j’ai remercié Eeguab pour un de ses billets qui m’avait bien fait rire car tout est dans le titre « Et le Wombat cessa ».

Le wombat comme chacun sait est international, sympathique avec sa fourrure si douce que l’on dirait du duvet, et avec ses lettres on peut écrire

Write One Month But A Thon.

 Liste de mots collectés par Olivia

Confidence – oreiller – duvet – oie – capitole – congrès – siège – international

PS : j’ai écrit ce billet de mots en 1 heure ce qui fait du 600  mots / heure. C’est pas gagné mais soyons fous. Je ferais peut être un bilan hebdomadaire ici même mais rien n’est moins sûr.

Si vous avez envie de m’encourager, (et que vous avez du temps) , un gentil logo avec ma mascotte me ferait plaisir ! Bises à tous ……………

Publicités

33 réflexions au sujet de « Je suis venue vous dire que je m’en vais »

  1. Ping : Congrès du silence | Désir d'histoires - Olivia Billington

  2. Bravo et bon courage Val. Il va de soi qu’un gentil wombat apparaîtra sur mes billets de novembre. L’idée d’un nanowrimo est bonne car à mon avis nous sommes quelques-uns à avoir besoin d’un bon coup de pied aux fesses pour réaliser quelque chose que nous avons toujours procrastiné. Bises picardes et à très bientôt; Pour La cloche de détresse j’ai beaucoup apprécié.

  3. Ping : Des mots une histoire 116 | Les facéties de Ceriat

  4. Oh la là ! J’ai failli tomber de mon siège. Bienvenue au club !

    J’en suis aussi. Ca remue les neurones hein !

    Y a pas que mon trouillomètre quii est dans le rouge. Je te fais une confidence, pour éviter les coups de mous, Faut de temps en temps, boire un petit verre de Capitole. Un Grand Cru de préférence. Et après, hop ! c’est reparti.

    Mais pas trop non plus, hein ! sinon on ira tous chanter l’Internationale. Et ça en sera fini de la discrétion. Restons soft et confiants.

    En tout cas bravo pour ton idée de réunir tous les mots dans la révélation de ton défi. C’est une très bonne idée qui sent le vécu ! et que je t’ai piquée pour le commentaire :p

    Tu dois être crevée avec tous ces préparatifs; J’espère que tu un bon oreiller pour récupérer au fur et à mesure de ton avancement.

    Et puis surtout tu mérites une « oie » d’honneur pour tout le ménage-organisation-planification que tu as fait. Je te tire mon chapeau en duvet; bien entendu… lol

    @plus

    • Coucou MCL
      Je ne sais pas si j’aurais le temps (mais peut être un point hebdo 🙂 )
      J’ai même craqué pour un petit carnet pour écrire dans le train le matin alors que normalement j’écris direct sur mon ordi 🙂
      bises 🙂

      • Ah… le petit carnet ! Que je me suis acheté aussi, et qui ne me sert absolument pas à écrire mes histoires. Je suis une inconditionnelle du clavier. Devant le carnet, ou toute autre feuille de papier, les idées ne me viennent pas aussi facilement.
        On pensera à toi… 🙂

        • Oui pas facile d’écrire à la main d’abord puis ensuite remettre sur traitement de texte 🙂
          Je préfère aussi le  » direct écran » mais 2000 mots quotidiens….faut que je passe la deuxième 🙂

  5. Je penserai bien à toi, l’expérience était trop « soutenue » pour moi !!! Je vois que Livvy t’a fait un logo, si j’ai le temps et que je trouve un wombat, je t’en concocterais un, tu en auras bien besoin, comme on dit « abondance de biens ne nuit pas » ! 😀 Go go go !!!

  6. Coucou Val : je suis à fond avec toi, avec l’imagination que tu as et ton envie d’écrire et cette originalité poétique que tu as parfois, j’ai hâte de voir le résultat final…
    Gros bisous !

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s