Dark Horse – Craig Johnson

J’ai retrouvé avec un certain plaisir le shérif Longmire dans cette aventure qui se passe dans Le Wyoming, Shérif que j’avais vu agir dans « L’indien Blanc ».


dark horseMary Barsad, une jeune femme est accusée du meurtre de son mari (six balles dans la tête quand même mais je la comprends, le bougre avait mis le feu aux écuries avec les chevaux dedans!!). Longmire décide de mener l’enquête à Absalom, dans le compté voisin, en se faisant passer pour un assureur enquêtant sur l’incendie. 

Sur le fonds, l’enquête est sans temps mort, de l’action, des déductions, une victime pas sympathique, une veuve et peut être meurtrière, qui est par contre sympathique, même si elle est sous le choc et plutôt incohérente. Longmire se fait aider par Hershel, l’homme de confiance de Mary ainsi que par une jeune femme mexicaine (qui a suivi des stages de criminologie mais qui a été obligée d’arrêter ses études pour cause de problèmes de papiers) et son jeune fils, Benjamin (j’ai adoré ce petit bonhomme)
Sur la forme, les chapitres s’alternent entre passé (6 jours plus tôt et présent) : une forme que je n’adore pas, j’aime bien quand c’est plus chronologique mais cela ne gêne en rien la compréhension.

Enfin concernant la fin, elle est surprenante et je n’avais pas du tout deviné le coupable. Une dernière poursuite échevelée est particulièrement bien vue sur une poursuite cheval -voiture.

A propos du titre qui est resté non traduit dans cette version française que j’ai lue, une note de la traductrice l’explique en début de livre « Un cheval noir est une personne ou une chose peu connue qui se dégage peu à peu de l’importance, surtout dans une compétition quelconque ou à un candidat qui semble peu probable de réussir . On aurait pu aussi dire Outsider »  » (encore un mot anglais)

En conclusion : un très bon moment de lecture pour cette première participation du mois Américain organisé par Noctenbule.

CHALLENGEmoisamericain

Un petit extrait :

Après avoir monté et bien installé le gamin en selle, Hershel inspecta l’équipement sur le cheval de bât et les sacs en toile emplis de victuailles, de céréales et de deux bidons de 20 litres d’eau, dont nous avions particulièrement besoin puisqu’il n’y en avait pas du tout sur la mesa.

Benjamin talonna son cheval et laissa échapper un petit cri lorsque celui-ci fit un écart sur le droite et avança de six ou sept mètres avant de s’arrêter et de baisser son encolure pour inspecter ce terrain inconnu.

Hershel rit et se mit en selle à son tour. Il ajusta la Henry Yellow Boy dans son fourreau et accrocha la vieille gourde militaire que j’avais vue dans la remorque sur le pommeau de sa selle.

– Vous savez ce qu’on dit ? Que les chevaux n’ont peur que de deux choses ?

– Lesquelles ?

– Des choses qui bougent et de celles qui ne bougent pas. Je souris à cette vieille plaisanterie et le suivit tant qu’il menait le cheval de bât en tête de cortège. Les chevaux adoptèrent un rythme de marche et le chien courut devant pour rester à la hauteur de Benjamin.

Il y a des gens qui préfèrent le printemps et l’été sur les Hautes Plaines, mais je ne suis pas de leur avis. Mon flux sanguin s’accélère et je commence à dormir mieux lorsque les feuilles des trembles commencent à virer en un week-end au jaune d’or et qu’une très fine couche de givre apparaît par surprise un matin sur mon pare-brise.

J’étais content d’avoir apporté ma veste et j’espérai seulement que le bai, quel que soit son nom, ne remarquerait pas qu’elle était en cuir de cheval. Le bleu du ciel luttait contre de grands blancs de nuages diffus, et il était possible que nous essuyions une averse ou même une bourrasque de neige apportée par le front qui promettait de nous arriver au matin (p223)

L’avis de Gwenaelle

et une participation au challenge Totem de Liligalipette

challenge-totem

et une participation au challenge Animaux du monde de Sharon qui m’avait donné envie de lire cet auteur avec ce billet

CHALLENGE-animaux

Publicités

21 réflexions au sujet de « Dark Horse – Craig Johnson »

  1. Ping : Les lectures d’octobre | 22h05 rue des Dames

  2. Ping : Les lectures d’octobre | 22h05 rue des Dames

    • C’est une série (mais les titres peuvent à priori se lire indépendamment)
      Celui là est le cinquième et L’indien Blanc que j’ai vu avant est le 3 ( A al bibli où je vais , il n’y a pas les autres tomes ;-))
      Bon Dimanche Figaromiaou

    • Bonsoir Choupynette
      Je note « Another man’s moccassins » alors 😉
      Dans ce tome Dark Horse, la Nation Cheyenne est moins présent(présente?) que dans « l’indien Blanc » ….. J’ai d’ailleurs préféré « l’indien Blanc » sans trop savoir pourquoi 😉

    • Je ne savais pas qu’il y avait une adaptation télé (en même temps je n’ai plus la télé depuis un peu plus d’un an 😉 Par contre je me rappelle avoir vu Jackie Brown au cinéma et j’avais adoré 😉

    • Je pense aussi que le personnage est parfois bizarre (un peu macho)
      dans « l’indien blanc » je l’avais trouvé plus sympathique (plus paternel aussi , il voulait sauver sa fille) 🙂
      Bonne soirée 😉

  3. Moi aussi je suis fan du shérif Longmire et de son équipe. Je trouve en général que ce sont d’ailleurs leurs personnages qui font presque tout l’intérêt des intrigues de cette série…

  4. Ping : L’ensemble de toutes les lectures par auteurs | 22h05 rue des Dames

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s