La reine de l’Idaho – Thomas Savage

;

Certains disaient que l’étranger était entré dans Jeff Davis Gulch sur un alezan. D’autres parlaient d’un cheval bai. Cette monture qui levait les pieds si haut aurait pu être l’un ou l’autre : un cheval bai peut passer pour un alezan dans les premiers éclats de lumière, car le soleil est déjà haut quand il apparaît au dessus des montagnes Rocheuses. Mais lorsque le soleil glisse de l’autre côté, un alezan peut passer pour un bai. La lumière s’évanouit vite. Quelle importance, la couleur de ce cheval? Elle en a, parce qu’il se peut qu’un jour quelqu’un, en cherchant dans le passé, veuille commencer une histoire par la couleur du cheval sur lequel est arrivé l’homme apportant des nouvelles qui ont changé une vie.

.

La reine de l’Idaho – Thomas Savage

.

Sur une idée de Chiffonnette

citation

Publicités

2 réflexions au sujet de « La reine de l’Idaho – Thomas Savage »

  1. Bonjour Val. M’étonne pas de ce choix cavalier. Je n’ai pas lu La reine de l’Idaho mais beaucoup aimé deux autres livres de Thomas Savage, Le pouvoir du chien et Rue du Pacifique. A très bientôt.

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s