JD Salinger – L’attrape-coeur

J’ai dit « Ben, moi je déteste. Ouah, c’est fou ce que je déteste. Mais pas seulement çà. Je déteste vivre à New York et tout. Les taxis et les bus de Madison Avenue, avec les chauffeurs et tout qu’arrêtent pas de gueuler après vous pour qu’on sorte par l’arrière, et rencontrer des types à la con qui disent que les Lunt sont des anges, et se faire trimballer dans l’ascenceur vers le haut et vers le bas quand on voudrait seulement en sortir, et des types de Brook’s qui passent leur temps à retoucher vos pantalons et les gens qui toujours….
– Je t’en prie, ne crie pas  » a dit la môme Sally. Et c’était bizarre parce que je criais même pas.
J’ai dit « Prends les voitures, par exemple ». J’ai dit ça d’une voix très calme. « Prends la plupart des gens, ils sont fous de leur voiture. Si elle a une malheureuse petite égratignure ça les embête, et ils sont toujours à raconter combien de miles ils font au gallon, et ils ont pas plus tôt une voiture nouvelle qu’ils envisagent de la changer contre une encore plus récente. J’aime même pas les vieilles voitures. J’arrive pas non plus à m’y intéresser. J’aimerais mieux un cheval. Un cheval au moins c’est humain, bon Dieu. Un cheval, au moins on peut…. »

.

JD Salinger – L’attrape-coeur

.

Sur une idée de Chiffonnette

citation

M3 on Madison Avenue

M3 on Madison Avenue (Photo credit: Wikipedia)

Publicités